Toute l’histoire du siphon d’eau de Seltz

person Posté par: Sophie PIERRE list Dans: Découvrir - Le magazine Le: favorite Hit: 73

Avec son verre coloré de bleu, vert, rose ou simplement transparent, le siphon d’eau de Seltz est un trésor de déco. Véritable caméléon, cette bouteille se fond dans tous les univers. Du cabinet de curiosité au style bistrot, of course. Texte : Editions Sophie Pierre - Photos : Adobe Stock


Emblématiques des cafés du début du siècle dernier, les siphons et bouteilles de Seltz s’arrachent sur les brocantes pour leurs jolis reflets teintés et leurs marquages publicitaires. Réalisé le plus souvent en sérigraphie, le marquage a néanmoins fait appel à d’autres techniques. A l’instar des siphons émaillés qui ont connu leurs grandes heures à la Belle Époque. Et pour cause, leur prolifération coïncide avec l’apogée de la publicité par l’émail (1910- 1930). La forte présence à l’époque de plaques émaillées dans les bistrots a en effet soufflé l’idée aux limonadiers de s’inspirer de ce procédé pour habiller leurs logos. Quand d’autres ont apposé des fleurs émaillées donnant à l’objet un style très haute couture.

De la pharmacie au café

De leur invention au XVIIIe siècle à leur disparition au début des années 1950 en raison de leur risque d’éclatement, les siphons et bouteilles d’eau de Seltz ont revêtu diverses apparences tant dans leurs matériaux, leurs formes que dans leurs habillages. Certains étant même parés d’un cannage ou d’un grillage. A leur genèse en porcelaine pour une utilisation dans les pharmacies, ils ont ensuite été fabriqués en verre pour faire leur entrée dans les bistrots. Rencontrés le plus souvent sous la forme de cylindre, les siphons ont également été déclinés vers 1850 en globes ovoïdes sans sérigraphie. En verre soufflé, les deux globes étaient reliés pour la plupart par une partie centrale en étain, le tout doté à l’extrémité inférieure d’un pied en porcelaine. Ces gazogènes de marque Villiet ou autres, servaient à gazéfier une boisson à l’aide d’une poudre effervescente logée dans la partie basse.

Une déco siphonnée

Quelle que soit sa forme, le fameux siphon doit son nom à sa tête en étain munie d’une valve qui permettait de servir l’eau en jet. Cette rasade d’eau plate chargée de gaz carbonique sous pression ayant été utilisée par les bistrotiers pour allonger certaines boissons alcoolisées et créer ainsi des cocktails. Le cafetier pouvant alors la créer soi-même grâce à son siphon ou la commander à une brasserie voisine. Quant à l’eau de Seltz, elle doit son appellation à une eau minérale naturellement gazeuse d’origine allemande, connue dès le XVIe pour ses vertus thérapeutiques. Dans son sillage, plusieurs eaux artificielles ont également vu le jour. En sus de la France, d’autres pays comme l’Allemagne ou l’Espagne ont eu leur propre production de siphons.
Formidable objet décoratif, le siphon anime seul la déco ou en effet d'accumulation. Quitte à devenir siphaquakhaophile, en clair, collectionneurs de siphons.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire