Toute l’histoire des globes de mariés

person Posté par: Éditions Sophie Pierre list Dans: Découvrir - Le magazine Le: favorite Hit: 203

Véritables objets de curiosité, les globes de mariés épousent la déco avec enchantement. On dit oui à cette tendance dont la flamme de la passion n’est pas près de s’éteindre. Texte : Éditions Sophie Pierre - Photos : Sophie Pierre & Marc Schwartz

Destinés à protéger les mécanismes d’horloges de la poussière, les globes sont devenus à partir de 1850 de véritables témoins de l’union de deux êtres. Appelés « verrines » ou plus communément « globes » de mariés, ces dômes en verre étaient posés sur un socle en bois peint en noir et légèrement rainuré pour les maintenir en place. Si majoritairement, ces socles sont de forme ovale, certains beaucoup plus rares se dessinent en dimensions rectangulaires. A l’intérieur, sur un coussin de velours le plus souvent rouge  - excepté en Île-de-France où il était bleu - siégeait la couronne de la mariée en fleurs d’oranger. Ce symbole de pureté était à la genèse composée de fleurs naturelles, avant d’être élaboré en fleurs artificielles à partir des années 1900. Cette pièce maîtresse venait orner le globe dès la fin de la cérémonie. Selon le souhait des mariés et leur histoire, d’autres objets pouvaient parer le globe.

Jeu de miroirs

Un miroir central symbolisait notamment le reflet de l’âme, un triangulaire la fécondité. Quant aux miroirs ovales, ils étaient offerts par les demoiselles d’honneur afin de porter bonheur. On trouve également d’autres types de miroirs, comme par exemple des trapèzes pour une cohésion parfaite. Les rectangulaires signifiaient quant à eux, le nombre d’années que le couple s’était fréquenté avant de s’engager. Le tout était encadré par une ornementation en métal souvent en cuivre. Y figuraient des feuilles de chêne pour apporter durabilité au ménage, de tilleul pour la fidélité, de raisin pour la richesse et du lierre pour l’attachement. Très souvent, un oiseau surmontait l’ornement en tant que symbole de fondation de la famille. Au fil des années, d’autres objets venaient compléter la décoration. Au sortir de la Première Guerre mondiale, les veuves y déposaient les médailles militaires de leurs défunts maris. Si comme nous, vous avez été attentif aux détails de la série Paris Police 1900 vous aurez sûrement aperçu ce globe qui orne les appartements du préfet Lépine. Et pour cause, la période 1890 à 1920 a été l’apogée de cette tendance qui a décliné après la Seconde Guerre mondiale. Si la Vendée, les Charente et la Provence ont été des régions où leur présence a été la plus forte, il n’empêche que dans toute la France le globe s’est érigé en tradition.


Nos idées déco

Souvent chinés vides (sans ornementation à l’intérieur), les globes de mariés sont de nos jours de véritables atouts déco et catalyseurs de créativité. On peut y loger tout un tas de merveilles qui deviendront de véritables curiosités. Des partitions de musique, des vieux pinceaux, des vieux chaussons de bébé, une sculpture etc. composent le champ des possibles. A moins que l'on opte pour une crèche de Noël, une famille de Bambi (photo ci-dessus, création Isabelle Schwartz) ou une déco avec oiseaux (photo ci-dessous). Un joli DIY à retrouver sur notre site (rubrique Relooker) proposé par la créatrice Isabelle Schwartz. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre composition pour vous créer un univers poétique.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire