Toute l’histoire de Lustucru

person Posté par: Éditions Sophie Pierre list Dans: Découvrir - Le magazine Le: favorite Hit: 348

Elle est la 9e marque préférée des Français. Lustucru célèbre cette année les 110 ans d’une saga débutée par un concours. Texte Éditions Sophie Pierre - Photos Lustucru

Née en 1911, saviez-vous que la marque Lustucru a amorcé sa fabuleuse histoire quarante ans plus tôt. Très exactement en 1871, lors du rachat d’une petite usine de pâtes alimentaires à Grenoble par Louis Cartier-Millon. Ce fils de paysan de 34 ans a déboursé pas moins de 1200 francs or pour faire l’acquisition de cette entreprise qui, dès l’année suivante, réalise une production annuelle de 98 000 kg. Autrement dit, 300 kg de pâtes sortent par jour de l’usine. Si la performance est belle, elle n’est que les prémices d’une success-story poursuivie par la seconde génération. En 1900, ses trois fils prennent la tête de l’entreprise. Les fonctions sont partagées entre Felix, Gabriel et Albert. C’est ce dernier, en charge de l’image de la marque, qui procède à une innovation qui va en appeler rapidement une autre. Finis la vente en gros et le conditionnement dans la toile de jute, et place aux premières boîtes en carton au poids net de 250 et 500 g. Sur l’emballage sont indiqués le nom de la forme des pâtes (spaghettis, coquillettes etc.) ainsi que celui du fabricant. Mais, le chef d’entreprise veut aller plus loin. Conscient de l’importance de la personnalisation, Albert Cartier-Millon nourrit une autre idée : créer une marque.



Le damier bleu de Synave & le Père Lustucru de Forain


En cette année 1911, les trois frères lancent ainsi un concours auprès des grands illustrateurs de l’époque. Plus de trois cents candidats planchent sur la future identité visuelle à donner à cette maison fondée en 1824. Parmi eux, Tancrède Synave fait l’unanimité auprès du jury. Son affiche représentant une boîte de pâtes décorée d’un damier bleu remporte en effet tous les suffrages par son audace graphique laquelle définit encore aujourd’hui la marque. Un concours qui se transforme vite en… concours de circonstances. Ne dit-on pas que lors de la remise des prix, son concurrent, Jean-Louis Forain entonna la comptine « C’est la mère Michel qui a perdu son chat… ». Immédiatement, l’illustrateur esquissa la silhouette joviale du Père Lustucru, un personnage issu de la culture populaire. C’est ainsi que ce même jour, le nom de la marque fut trouvé. D’autres illustrateurs sont associés à la communication de Lustucru.



Des œufs frais en publicité

En 1921, la moitié des 3000 tonnes de production annuelle est réalisée à base d’œufs frais sous la marque Per’Lustucru (qui après la Première Guerre mondiale devient Lustucru), l’autre moitié sans œuf est estampillée Mère Lustucru. Cette année-là, l’œuf devient l’ingrédient mythique des pâtes aux œufs frais Lustucru. Un savoir-faire qui est mis en avant dans des affiches imaginées par Paul Mohr ou Sepo. Dès 1926, en sus de la publicité arborant le Père Lustucru qui caracole dans les magasins, la marque commence à développer ses propres objets publicitaires. Pour célébrer ses 110 ans, Lustucru réédite les packagings 500 g de ses débuts et organise pendant toute son année-anniversaire un grand jeu avec pour lots des rééditions de boîtes iconiques et la reproduction miniature du mythique camion en métal de la marque. Fervent artisan de la production locale, Lustucru continue d’inscrire sa grande histoire sous la houlette de la 4e et 5e génération, la famille Skalli. En 2021, la marque poursuit son engagement écoresponsable en s’implantant chez Day by Day, spécialisé dans la vente en vrac.


Le saviez-vous ?

En sus des illustrateurs Tancrède Synave, Jean-Louis Forain, Paul Mohr et Sepo cités ci-dessus, la marque Lustucru a fait appel à d’autres affichistes. Citons par exemple Bellus, Jean Brian ou encore Capiello.





Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire