Toute l’histoire d’Astérix par Toutatis !

person Posté par: Agence Sophie Pierre list Dans: Découvrir - Le magazine Le: favorite Hit: 112

En hommage à Albert Uderzo, revenons sur la saga de ce petit Gaulois, devenu en 60 ans d’existence un géant de la BD.
Texte et photos : Agence Sophie Pierre



Débarqué en librairie le 24 octobre dernier, le 38e opus La Fille de Vercingétorix a été le livre le plus vendu en France en 2019. Tiré à plus de 5 millions d’exemplaires lors de sa sortie, ce dernier album est une fois de plus frappé du sceau des valeurs de tolérance et de résistance chères à son cocréateur Albert Uderzo. Décédé le 24 mars 2020 à Neuilly-sur-Seine, à l’âge de 92 ans, le plus irréductible des dessinateurs nous livre un formidable patrimoine. Publié dans 111 langues et dialectes, Astérix peut en effet se targuer d’être la bande dessinée la plus traduite au monde, mais également la plus populaire avec 380 millions d'albums vendus, de 1959 à 2019.


Uderzo : des talents dès l'enfance

C’est dans la Marne, en pleine campagne rémoise bordant la commune de Limes, que naquit le 25 avril 1927 l’un de ses deux pères, Alberto Aleandro Uderzo. Dès la maternelle, les prédispositions au dessin de celui qui vint au monde daltonien se font connaître. D’aucuns y voient même les prémices de la saga à succès au travers des colonnes romaines qui émaillent quelques-uns de ses croquis. A 10 ans, celui qui compte aujourd’hui parmi les quatre maîtres de l’âge d’or européen de la bande dessinée (avec Hergé, André Franquin et Edgar P. Jacobs) croque déjà avec brio des personnages affublé d’un nez proéminent. Fasciné par Mickey Mouse, qu’il découvre dans Le Petit Parisien, Uderzo souhaite dès son plus jeune âge rejoindre l’industrie du dessin animé, qu’il touche du doigt à la Libération. Ce grand lecteur de bande dessinée donne ainsi vie à une kyrielle de héros tels Flamberge, Clopinard, Zartan ou encore Prince Rollin, dont certains sont particulièrement musclés.

1951: rencontre avec Goscinny

En 1947, de retour de l’armée, le maestro du 9e art devient reporter-dessinateur à France dimanche. En parallèle, Uderzo collabore pour deux agences de presse. C'est alors que son destin bascule. Non seulement, il fait la connaissance de deux grands noms de la BD Victor Hubinon et Jean-Michel Charlier avec lequel il réalise notamment “Tanguy et Laverdure” (1959), mais il croise la route du scénariste Goscinny. Si la légende veut qu’il lui prêta au premier abord des consonances italiennes dues à la sonorité du nom (nommé Gossini) mettant en éveil ses racines transalpines, l’amitié indéfectible qui les unit prend rapidement acte. Nous sommes en 1951, les deux hommes créent les aventures du corsaire "Jehan Pistolet" et du reporter "Luc Junior". Avant d’imaginer "Oumpah-Pah", qui n’est autre que l’histoire désopilante d'un Indien traversant une Amérique moderne en compagnie de ses acolytes : le chevalier du Roy et le gentilhomme Hubert de la Pâte-Feuilleté, surnommé "Double-Scalp". Il faut attendre huit ans pour que le célèbre Gaulois boive sa première potion magique. La naissance a lieu à l’occasion du lancement le 29 octobre 1959 par Albert Uderzo, René Goscinny, Jean-Michel Charlier, Jean Hébrard et François Clauteaux de l’hebdomadaire jeunesse Pilote. A la page 20 du numéro 1, apparaît la première planche des aventures d’Astérix le Gaulois. « On était partis sur une autre idée qui était le Roman de Renart. Mais ça avait déjà été fait (...) Il a fallu se creuser la tête pour trouver quelque chose. René m'a dit : “Cite-moi toutes les périodes de l'Histoire de France”. J'ai commencé par les Gaulois et c'est parti comme ça », a confié le dessinateur au magazine Beaux Arts en 2009. Le tirage de 300 000 exemplaires est écoulé dès le premier jour.

David contre Goliath

Pour le décor du village gaulois, Uderzo se serait inspiré de son séjour dans les Côtes-d’Armor en 1942. En octobre 1961, le premier album Astérix le Gaulois est publié. Uderzo expliquait le succès de son personnage quant au fait qu'Astérix c'était David contre Goliath. « Chacun d'entre nous se sent un peu écrasé par une force supérieure contre laquelle il ne peut rien (...) Et là, tout à coup, il y a des petits bonhommes qui détruisent et qui mettent en l'air cette force supérieure qui est en face d'eux... C'est l'image qui en ressort et c'est ce que ressentent les gens en lisant », assurait Uderzo.


A partir de la parution de l’opus du Bouclier arverne en 1968, le dessinateur se consacre uniquement à son héros moustachu en abandonnant les autres personnages. Au décès de René Goscinny le 5 novembre 1977 des suites d’une crise cardiaque, le duo est sur le point d’achever Astérix chez les Belges qui paraît en 1979. Désormais en solo, Uderzo réalise ensuite neuf autres albums édités dorénavant par les éditions Albert-René (le premier étant Le grand Fossé en 1980), avant de passer le témoin en 2013 à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.

Il laisse derrière lui une marque avec des albums spin-off, un parc d’attraction, des films, des déclinaisons en timbre, objets publicitaires etc. A l’instar du tryptique de plaques émaillées Astérix Le banquet réalisé à l'occasion de l'anniversaire des 40 ans d'Astérix par Sodiéma, sous contrôle des éditions Albert René, en 1999. Edité à 90 exemplaires et signé par Uderzo, il a été vendu chez Artcurial à 2 127 euros en avril 2011.
On retrouve également des planches d’Uderzo aux ventes aux enchères. Comme en témoigne celle intitulée Astérix : Le devin estimée par Sotheby’s entre
140 000 et 180 000 euros en janvier 2017. Cette planche (photo Sotheby’s ci-dessous) offerte et dédicacée par Uderzo en 1975 à l’assistante de direction de son éditeur allemand, s’est finalement envolée à 319 500 euros !
Dans la dernière case, figure un clin d’œil au tableau de Rembrandt, la leçon d’anatomie. En tout état de cause, son œuvre nous offre un merveilleux exercice de style qui a fait école. Avec entre autres un prix Albert-Uderzo qui récompense les jeunes talents de la bande dessinée.



Les albums en date

Astérix le Gaulois (1961)
La Serpe d’or (1962)
Astérix et les Goths (1963)
Astérix Gladiateur (1964)
Astérix et Cléopâtre (1965)
Le Tour de Gaule d’Astérix (1965)
Le combat des chefs (1966)
Astérix chez les Bretons (1966)
Astérix et les Normands (1967) dépasse le million d’exemplaires vendus
Astérix Légionnaire (1967)
Bouclier arverne (1968)
Astérix aux Jeux Olympiques (1968)
Astérix et le chaudron (1968)
Astérix en Hispanie (1969)
La Zizanie (1970)
Astérix chez les Helvètes (1970)
Le domaine des dieux (1971)
Les Lauriers de César (1972)
Le devin (1972)
Astérix en Corse (1973)
Le cadeau de César (1974)
La grande traversée (1975)
Obélix et Compagnie (1976)
Astérix chez les Belges (1979) dernier album réalisé avec le scénariste Goscinny
Le grand Fossé (1980)
L’odyssée d’Astérix (1981)
Le fils d’Astérix (1983)
Astérix chez Rahazade (1987)
La Rose et le glaive (1991)
La galère d’Obélix (1996)
Astérix et Latraviata (2001)
Astérix et la rentrée gauloise (2003)
Le Ciel lui tombe sur la tête (2005)
L’Anniversaire d’Astérix et Obélix (2009) dernier album réalisé par Uderzo
Astérix chez les Pictes (2013)
Le papyrus de César (2015)
Astérix et la Transitalique (2017)
La Fille de Vercingétorix (2019)


Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire