Thonet : le spécialiste des meubles en bois courbé

person Posté par: Éditions Sophie Pierre list Dans: Découvrir - Le magazine Le: favorite Hit: 70

Alors qu’elle a fêté ses 200 ans en 2019, l’entreprise Thonet est de nouveau sous le feu des projecteurs dans le cadre de l’exposition « From Thonet to Dutch Design » au Stedelijk Museum d’Amsterdam. L’occasion de revenir sur l’histoire de cette marque au design iconique. Texte : Éditions Sophie Pierre – Photos : Stedelijk Museum d’Amsterdam

Pour souffler ses 125 bougies, le Stedeljik Museum d’Amsterdam revisite sa collection d’objets design. En guise d’ouverture de cette rétrospective dénommée « From Thonet to Dutch Design », le fameux banc Thonet époustoufle le visiteur par les courbes de son bois. Lui qui date de 1849/50 compte parmi les fers de lance d’une véritable prouesse technique réalisée par le fondateur de la marque Michael Thonet. Trente ans plus tôt, en 1819, ce maître menuisier a créé son premier atelier d’ébénisterie à Boppard en Allemagne, dans lequel il s’est employé à expérimenter de nouvelles techniques de cintrage du bois.

L’emblématique chaise n°14

Dès 1830, les premiers modèles en bois courbé font leur apparition. Dont la fameuse chaise n°14 plus connue sous le nom de « Chaise bistrot » apporte la consécration à partir de 1859.  
Thonet, qui a mis en sommeil son entreprise durant un intermède de sept ans (de 1842-1849) période à laquelle il a mis son talent au service du Prince Metternich à Vienne pour l’ameublement du Palais Liechtenstein, Schwarzenberg et du Café Daum, a réussi l’impensable : industrialiser sa fabrication grâce à une nouvelle technologie de cintrage du bois de hêtre massif. La chaise n°14, dénommée plus tard n°214, est révolutionnaire dans son procédé. Démontable en quelques pièces, elle permet non seulement sa fabrication dans des processus de production distincts, mais offre des facilités d’exportation qui participent à sa réussite. Une caisse d’un mètre cube, pouvait contenir jusqu’à 36 chaises désassemblées. Ajoutez à cela un prix attrayant, et voici comment cette chaise est devenue une icône du design vendue dans le monde entier. A plus forte raison que dans les années 1870, Thonet détient des points de vente à l’international. Hambourg, Francfort, Moscou, Chicago, New York, Bruxelles, Barcelone ou encore Rome… Vendue à plus de 50 millions d’exemplaires depuis sa création, la chaise n°14 a permis à l’époque à la marque de se hisser parmi les entreprises mondiales.

Le Fauteuil à bascule n°1

D’autres modèles en bois courbé suivent. Devenant pour certains des fleurons de l’histoire du design. A l’instar du fauteuil à bascule n°1 de 1860. Citons également les modèles n°18 et n°56 de la fin du XIXe siècle sous oublier le 209 dont les accoudoirs arrondis ont séduit le Corbusier. En 1904, la sortie du fauteuil Art nouveau imaginé par le designer Otto Wagner que beaucoup connaissent sous l’appellation « chaise de la Caisse d’épargne de la Poste de Vienne » entre dans la postérité.

Années 30 : les meubles en acier tubulaire

Si l’on connaît l’entreprise pour son savoir-faire en matière de bois courbé, c’est oublier trop vite qu’elle a également bâti sa renommée avec les meubles en acier tubulaire qui, dès les années 30, la propulse plus grand fabricant mondial de ce genre. Pour imaginer ses meubles, elle fait appel à des architectes de renom : Ludwig Mies van der Rohe, Marcel Breuer, Le Corbusier, Charlotte Perriand ou encore A. Guyot. Basée sur le concept de la Nouvelle Objectivité, chaque création présente une forme claire, ouverte et sobre. La plus emblématique est sans conteste la chaise à piètement luge inventée en 1926 par l’architecte néerlandais Mart Stam. Si le public fait un accueil réservé au sortir des premiers modèles en acier tubulaire, les avant-gardistes comme Adolf Loos, Josef Hoffman ou Le Corbusier sont emballés. De nombreux meubles font toujours partie de la gamme Thonet : les premières chaises à piètement luge S33 et S43 de Mart Stam, les spécimens S32, S64 et le fauteuil à piètement luge S35 de Marcel Breuer tout comme le fauteuil S533 de Ludwig Mies van der Rohe. Construit en 1889 et rebâti après la Guerre par Georg Thonet l’arrière-petit-fils du fondateur, le site de production de Frankenberg à Hesse est aujourd’hui le siège social de l’entreprise. La cinquième et sixième générations des descendants de Micheal Thonet continuent de participer aux activités de la société en tant qu’associés, responsables des ventes et ambassadeurs de la marque.


Le saviez-vous ?

Pour ses créations, la marque fait appel à des designers. Le Français Pierre Paulin a imaginé entre autres la chaise Thonet CM196 et le bureau CM178 Thonet. Ainsi que la table basse Thonet en bois et métal modèle 191 (1957).


Où voir l’exposition ?

Exposition « From Thonet to Dutch Design » - 125 Years of Living at the Stedelijk
Stedelijk Museum, Amsterdam
Jusqu’au 31 mars 2021





Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire